Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

AIDANTS

Qui sont-ils ?

11 millions de français viennent en aide à un proche en situation de handicap ou bien à un proche âgé en perte d’autonomie. Pour plus d'un tiers d'entre eux, il s'agit d'un membre de leur famille dont 58% sont en situation de dépendance due à la vieillesse*. Les aidants sont donc aussi bien des conjoints, des enfants ou des parents mais également des cousins, des frères ou sœurs, des voisins : retraités ou toujours en activité. En effet, une étude de 2020* révèle que la majorité des aidants font partie de la population active (62%). Il s'agit donc de personnes qui chaque jour prennent soin de leur proche malgré leur emploi du temps chargé ou encore leurs propres difficultés de santé. Florence Lustman, inspecteur général des finances en 2010 et en charge du pilotage du plan Alzheimer, rappelait à cette époque que le risque relatif de mortalité de l’aidant, lors des 3 premières années de la maladie, était majoré de 60% par rapport à celui des non aidants du même âge.

*Le 6ème baromètre des aidants, publié en septembre 2020 par la fondation April et l’Institut BVA

Une journée dédiée

Le 6 octobre sera la journée nationale pour alerter le grand public mais aussi les décideurs. Car il y a urgence et la situation sanitaire que nous traversons vient fragiliser davantage leur

quotidien.

La question des aidants et des solutions de répit sont une des priorités de l'association. Octobre sera l'occasion de re-découvrir les différents dispositifs existants près de chez vous pour vous accompagner dans cette activité à temps plein d'aidant. Venez échanger avec l'équipe d'Assia le 5/10 à Saint Grégoire ou le 20/10 au salon My, ou encore avec Halina Jonczy le 29/10 à la Maison des ainés et des aidants sur la thématique "Accompagner au quotidien son proche atteint d'une maladie d'Alzheimer ou apparentée".

Pour écouter l'émission radio Plan B sur 

RDV sur les ondes !

Les troubles de la mémoire, parlons-en...

L’association Bistrot Mémoire Rennais milite pour un traitement social des maladies neuro-évolutives (Alzheimer, Parkinson, Maladies apparentées).

Les bienfaits des interventions non médicamenteuses et psycho-sociales sont prouvées, aussi bien pour les personnes malades que pour leurs aidants. Il est urgent aujourd’hui de changer notre regard et notre représentation sur ces pathologies.

La démarche «GLOBAL», initiée par l’association, vise à sensibiliser l’ensemble des acteurs de la ville et de la cité pour promouvoir une société inclusive.

Ouvert à tous, les Bistrots Mémoire sont des rencontres, plusieurs fois par semaine, dans des lieux publics et conviviaux (Espace Social Commun, Maison des Aînés et des Aidants, les Grands Gamins).

Ils s’adressent à toutes les personnes (couples aidant/aidé, professionnels, partenaires, curieux...) qui souhaitent échanger avec la psychologue et les bénévoles de l’association.

Différentes thématiques sont proposées autour des trois Savoirs : DIRE / FAIRE / ÊTRE

" Rien pour nous sans nous ! "

Changer le regard sur les maladies neuro-évolutives

Rester acteur dans la cité, telle est l'ambition des Ambassadeurs, groupe d'expression et d'influence de personnes (<75 ans) en début de  maladie.

L'association milite pour une démarche "GlobAl" d'accompagnement. Plusieurs rencontres sont proposées pour permettre aux Ambassadeurs et leurs aidants de trouver des ressources et partager des astuces du quotidien pour mieux vivre avec la maladie.

Le Bistrot Mémoire Rennais parie que "tout bien portant est un aidant qui s'ignore" et souhaite promouvoir une société inclusive quelque soit le handicap.

Toujours sous le signe de la convivialité, les rencontres et actions visent à :

  • Témoigner et partager sur le vécu de la maladie
  • Lutter contre l'isolement
  • Sensibiliser les acteurs de la cité et le grand public
  • Inventer les dispositifs d'accompagnement de demain

 

Grâce à vous l'Association pourra :

  • Multiplier ses actions locales en faveur des personnes touchées par des maladies neuro-évolutives et leurs proches-aidants.
  • Sensibiliser les acteurs de proximité (commerçants, services administratifs, sportifs, culturels...) pour faire de Rennes une des villes accueillante et engagée pour et avec les personnes touchées par des maladies neuro-évolutives (Alzheimer et maladies apparentées)

À vos agendas !

Avec le soutien de

Le blog du BMR

Restons connectés !

Besoin d'information ?