Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Bistrot Mémoire Rennais : Les troubles de la mémoire, parlons-en !
☕ Le Bistrot Mémoire Rennais

Changer de regard

La mission de l’association du « Bistrot Mémoire Rennais » est :

  • Accompagner et soutenir les personnes vivant avec  des troubles neurocognitifs de type maladie d’Alzheimer, ainsi que leurs proches aidants.
  • Susciter la parole des personnes malades.
  • Faire changer l’image de la maladie en promouvant :
    • Sur son territoire d’intervention le « bistrot mémoire » et des services et outils innovants visant l’inclusion sociale.
    • Toute recherche de nature sanitaire et sociale ou de santé publique dans le domaine des maladies neuro-évolutives.
    • Toute action éducative et  toute information.

La question des malades jeunes

Enfin il convient de prendre conscience que parmi les personnes  malades, des jeunes malades (moyenne d’âge 50 ans)  nous ont confié souffrir du manque de dispositifs et d’accompagnements adaptés à leur âge sur le territoire. Absence de de prise en charge générant un repli sur soi et un retrait social.

Il y a là toute une problématique qui devra être travaillée, y compris au niveau des entreprises.

Les enjeux

Les actions centrées sur la qualité de vie des personnes vivant avec des troubles cognitifs prennent de plus en plus de sens.

En effet, l’absence de traitement médical curatif nous invite à promouvoir d’autres alternatives (non médicamenteuses) pour accompagner les malades dans leur parcours de soins. Sans qu’il soit possible de donner des preuves indiscutables, il est admis par l’ensemble de la communauté (chercheurs, soignants, aidants…) que les actions visant à améliorer la qualité de vie des personnes concernées semblent avoir un réel impact sur les manifestation de leurs difficultés, et doivent être développées.

En raison du nombre des personnes concernées directement par la maladie, et de ceux qui le sont indirectement en tant que proches ou aidants : les troubles cognitifs constituent un réel phénomène de société qui doit être appréhendé dans son contexte environnemental, social, culturel, économique…

Dans ce contexte, il convient de travailler et modifier notre perception de la maladie, en s’intéressant d’abord à la vie quotidienne des personnes touchées. De plus, considérer les personnes non pas comme des personnes “uniquement” malades, mais comme des acteurs pouvant exprimer et nous indiquer leurs besoins peut constituer pour elles un bien-être, et pour ceux qui les entourent une source de réflexion pour l’action.

Cette perspective globale au niveau d’une ville n’a pas encore été abordée en France.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus